I. Prérequis

Connaissances requises :
  • PHP (niveau intermédiaire à avancé) ;
  • base de données (niveau débutant) ;
  • (X)HTML (niveau intermédiaire) ;
  • programmation orientée objet (niveau débutant).

Il n'est pas nécessaire de connaître les versions antérieures de Symfony (1.2, 1.3 ou 1.4).

Configuration minimale :
  • PHP 5.3.2 ;
  • serveur http : Apache, IIS, etc. ;
  • système de base de données : MySQL, PostGreSQL, SQLite, etc.

II. Objectif du tutoriel

Ce tutoriel a pour objectif de vous apprendre les bases pour développer une application web grâce au langage PHP et au framework Symfony2. Nous allons prendre comme exemple un logiciel de gestion de films :

  • chaque film comporte un ou plusieurs acteurs ;
  • chaque film est classé dans une catégorie (Comédie, Science-fiction, etc.).

Nous allons ainsi créer une application qui permettra de gérer les acteurs, les catégories et les films.

Cet exemple très simple permettra d'aborder les principaux points pour développer une application web. Nous verrons comment créer les formulaires d'ajout et de modification, les listes, la mise en page, etc.

Nous passerons assez vite sur plusieurs notions de Symfony2 et ne proposons souvent qu'une seule approche même s'il peut exister plusieurs façons d'arriver au même résultat. Cela est volontaire, le but étant d'aller au plus simple avec un exemple concret et non de réaliser une liste exhaustive des fonctionnalités de Symfony2.

III. Installation de Symfony

  1. Allez sur le site Symfony.com (www.symfony.comSite officiel de Symfony2) dans la rubrique "Get Started > Download Symfony" pour télécharger la dernière version de Symfony. À noter que ce tutoriel est basé sur la version finale, Symfony Standard 2.0.0.
  2. Décompressez le contenu du fichier téléchargé dans le répertoire racine de votre serveur web.
  3. Renommez le répertoire pour "Symfony2". C'est le nom que nous allons utiliser tout au long du tutoriel.
  4. Après avoir lancé votre serveur web, vérifiez que Symfony fonctionne correctement en tapant l'adresse "http://localhost/Symfony2/web/config.php" dans votre navigateur web préféré (si nécessaire modifiez localhost par l'URL d'accès à votre serveur).
  5. Si tout va bien, vous devriez alors voir apparaître le message "Welcome" sur la page suivante :
Page Welcome de Symfony2
Problèmes possibles :
  • rien ne s'affiche : vérifiez la configuration de votre serveur web ;
  • Symfony2 vous demande d'installer des extensions PHP : activez ces extensions sans quoi ce framework ne fonctionnera pas correctement. Si besoin consultez la documentation associée à votre serveur web ;
  • vous n'y arrivez toujours pas : laissez votre message sur le forum d'aide...

Une fois Symfony2 installé, vous pouvez lancer l'application livrée par défaut en vous rendant sur la page : http://localhost/Symfony2/web/app_dev.php/demo/hello/World. Le message "Hello World" devrait s'afficher.

Symfony2 est installé, voyons maintenant comment créer la structure de base de notre application.

IV. Création d'un premier bundle avec le générateur

IV-A. La notion de bundle

Dans l'univers de Symfony, un morceau d'application est appelé Bundle. En fait, cela correspond à une brique logicielle, c'est-à-dire un ensemble cohérent pour une fonctionnalité donnée. Par exemple, pour un site internet, on peut imaginer plusieurs bundles : un bundle actualité, un bundle forum, un bundle newsletter, un bundle utilisateurs, etc. Chaque bundle peut être indépendant, ou bien fonctionner avec d'autres bundles (comme par exemple le forum et ses utilisateurs qui vont poster des messages). Notre application étant très simple, nous n'aurons qu'un seul bundle appelé Filmotheque.

IV-B. Le générateur de bundle

Nous pourrions très bien ajouter un dossier Filmotheque et commencer à créer un à un les fichiers PHP dont nous avons besoin. Mais l'un des objectifs des frameworks est de gagner du temps. Du coup, les auteurs de Symfony ont mis au point un "générateur de bundle" qui permet de créer automatiquement plusieurs dossiers et fichiers par défaut.

  1. Ouvrez votre terminal (utilisateurs de Linux) ou bien l'invite de commande (cmd.exe pour les utilisateurs de Windows).
  2. Allez dans le répertoire Symfony2 en utilisant la commande cd.
  3. Tapez cd /var/www/Symfony2 (modifiez l'adresse si nécessaire. Par exemple sous Windows : cd C:\wamp\www\Symfony2).
  4. Appuyez sur la touche ENTER.
  5. Taper la commande : php app/console.
  6. Si la commande php n'est pas reconnue, il vous faut installer PHP (utilisateurs Linux) ou l'ajouter dans la variable d'environnement Path (utilisateurs Windows). Voir procédure au paragraphe 3-PATH de la page : http://trac.symfony-project.org/wiki/SymfonyOnWampEnFrancais.
  7. Si tout va bien, vous devriez voir apparaître une liste de commandes associées à Symfony2.

Ces commandes vous serviront tout au long de la création de vos applications. C'est grâce à l'une de ces commandes que nous allons générer notre premier bundle.

Entrez la commande : php app/console generate:bundle. Le générateur vous demande alors de renseigner plusieurs options :

  • Bundle Namespace : MyApp/FilmothequeBundle
  • Bundle Name : MyAppFilmothequeBundle
  • Target Directory : src
  • Configuration format : yml
  • Create directory structure : yes
  • Do you confirm generation : yes
  • Confirm automatic update of your Kernel : yes
  • Confirm automatic update of the Rooting : yes

Une fois la génération terminée, vous devriez trouver un répertoire MyApp dans le dossier /var/www/Symfony2/src/. Ce répertoire contient plusieurs dossiers et plusieurs fichiers PHP que nous détaillerons plus tard.

Voilà, le bundle Filmotheque a été créé pour notre application MyApp. Vous noterez qu'il est nécessaire d'avoir le suffixe Bundle à la fin du nom de notre bundle FilmothequeBundle. Si vous avez besoin d'autres bundles pour votre application, alors il faudra les créer dans le répertoire MyApp.

IV-C. Lien entre le bundle et Symfony2

Sans vous en rendre compte, Symfony2 a été informé de la création de ce nouveau bundle au cours de sa génération. En répondant "yes" à la question "Confirm automatic update of your Kernel?", le générateur a mis à jour le noyau de Symfony2.

  • Ouvrez le fichier Symfony2/app/AppKernel.php.
  • Après la ligne :
 
Sélectionnez

new JMS\SecurityExtraBundle\JMSSecurityExtraBundle(),

Vous devriez voir le code :

 
Sélectionnez

new MyApp\FilmothequeBundle\MyAppFilmothequeBundle(),

Cette simple ligne vous permettra d'utiliser au sein de votre application toutes les fonctionnalités et tout le potentiel de Symfony2.

Pour plus de commodité, nous allons effectuer une petite modification dans l'un des fichiers de Symfony2. Elle nous permettra d'utiliser le préfixe /myapp dans les URL de notre application. Cela n'est pas nécessaire en dehors de ce tutoriel.

  • Ouvrez le fichier Symfony2/app/config/routing.yml.
  • Remplacez son contenu par le code suivant (attention à bien conserver l'indentation) :
 
Sélectionnez

MyAppFilmothequeBundle:
    resource: "@MyAppFilmothequeBundle/Resources/config/routing.yml"
    prefix:   /myapp
  • Sauvegardez.

Symfony2 sait désormais que vous avez créé un nouveau bundle et notre application est prête à fonctionner. C'est ce que nous allons vérifier, en essayant d'afficher un premier message.

IV-D. Afficher un premier message

  • Ouvrez le fichier Symfony2/src/MyApp/FilmothequeBundle/Controller/DefaultController.php.
  • Dans la fonction appelée indexAction(), tapez le code :
 
Sélectionnez

public function indexAction()
{
  $message = 'Mon premier message';

  return $this->container->get('templating')->renderResponse('MyAppFilmothequeBundle:Default:index.html.twig',
    array('message' => $message)
  );
}
  • Puis ouvrez le fichier Symfony2/src/MyApp/FilmothequeBundle/Resources/views/index.html.twig.
  • Et insérez le texte suivant :
 
Sélectionnez

<p>{{ message }}</p>
  • Ouvrez le fichier Symfony2/src/MyApp/FilmothequeBundle/Resources/config/routing.yml.
  • Dans ce fichier, tapez le code :
 
Sélectionnez
			
myapp_accueil:
    pattern: /
    defaults: { _controller: MyAppFilmothequeBundle:Default:index }

V. Comprendre la structure des bundles

Quelques explications sont nécessaires pour comprendre ce que nous venons de faire.

Les contrôleurs (dossier "Controller/")

Le fichier DefaultController.php est ce que l'on appelle un contrôleur. Ce fichier récupère les informations HTTP comme le détail de l'URL, les données de formulaire ou de session et affiche un message ou une page web. Ici, ce fichier contient une seule action qui est d'afficher le message "Mon premier message". Notre application a pour le moment un seul contrôleur et une seule action. À terme, elle aura plusieurs contrôleurs qui contiendront chacun plusieurs actions. Par exemple, nous aurons le contrôleur "ActeurController" qui gérera l'ajout, la modification et la liste des acteurs qui jouent dans les films. Par contre, nous n'utiliserons plus la fonction "echo" pour l'affichage mais des fichiers templates, c'est ce que nous verrons un peu plus loin.

Les routes (fichier "Resources/config/routing.yml")

Le fichier "routing.yml" fait le lien entre l'URL saisie dans le navigateur et l'action d'afficher le message. C'est ce que l'on appelle une route. Chaque route est un chemin qui mène à une destination. Pour un site web, le chemin correspond à une URL, et la destination est la page web à afficher ou l'action à réaliser. Ce fichier permet de centraliser l'ensemble des URL de notre application web et de les associer aux actions et aux pages à afficher. Ici, l'URL myapp/ amènera systématiquement à l'action indexAction(). Nous définirons plus tard d'autres routes pour notre application. Par exemple, nous aurons une route /ajouter-acteur qui permettra de lancer l'action d'ajouter un acteur qui inclut la création du formulaire de saisie et la récupération des données à enregistrer.

Nous avons vu comment relier une URL à une action, ou plutôt une route à un contrôleur. Mais notre bundle contient d'autres dossiers, et il est nécessaire d'en créer de nouveaux :

Les vues (Dossier "Ressources/view/")

Pour afficher les pages web, Symfony2 utilise un moteur de template baptisé Twig. Cela permet de séparer complètement le code PHP du code HTML, ce qui rend l'application plus claire et plus facile à maintenir. Le designer peut ainsi travailler en parallèle avec le développeur sur des fichiers bien distincts. Au sein de notre bundle, le dossier Symfony2/MyApp/FilmothequeBundle/Resources/views/ a été créé. Tous les fichiers twig devront être classés dans ce répertoire, ce que nous ferons un peu plus tard.

Les entités (Dossier "Entity")

Au sein de votre bundle, créez un répertoire Symfony2/MyApp/FilmothequeBundle/Entity. Ce dossier n'est pas généré par défaut. Ce répertoire contiendra l'ensemble des entités. Une entité est une représentation objet d'un élément du monde réel. Nous aurons par exemple une entité "Categorie", une entité "Acteur" et une entité "Film" pour lesquelles nous définirons ce qu'elles contiennent. Un acteur aura un identifiant, un nom, un prénom, etc. La définition de chaque entité est très importante et il sera nécessaire de bien réfléchir à leur structure.

Les formulaires (Dossier "Form")

Au sein de votre bundle, créez un répertoire Symfony2/MyApp/FilmothequeBundle/Form. Ce dossier n'est pas généré par défaut. Ce répertoire contiendra l'ensemble des formulaires nécessaires à notre application. Nous aurons par exemple le formulaire d'ajout/modification des acteurs. Il ne s'agit pas de gérer l'ajout et la modification, ce qui sera déjà fait par le contrôleur, mais simplement de construire les éléments de notre formulaire (champs textes et libellés).

VI. Création des entités

Notre application doit gérer des films, des catégories et des acteurs. Les acteurs jouent dans les films et les films sont classés dans des catégories. Ces entités sont maintenant clairement identifiées et peuvent être représentées par le schéma suivant :

Schema Entités

Soit sous forme de texte :

  • Film : id, titre, description, categorie, acteurs ;
  • Acteur : id, nom, prenom, date de naissance, sexe ;
  • Categorie : id, nom.

Dans Symfony2, une entité est représentée par une classe d'objets. Nous allons ainsi créer plusieurs fichiers dans le répertoire "Entity" en prenant le soin de bien définir chaque élément.

Fichier Categorie.php
Sélectionnez

<?php
namespace MyApp\FilmothequeBundle\Entity;
use Doctrine\ORM\Mapping as ORM;
use Symfony\Component\Validator\Constraints as Assert;

/**
 * @ORM\Entity
 */
class Categorie 
{
    /**
     * @ORM\GeneratedValue
     * @ORM\Id
     * @ORM\Column(type="integer")
     */
    private $id;
    
    /**
     * @ORM\Column(type="string",length="255")
     * @Assert\NotBlank()
     * @Assert\MinLength(3)
     */    
    private $nom;
}
Fichier Acteur.php
Sélectionnez

<?php
namespace MyApp\FilmothequeBundle\Entity;
use Doctrine\ORM\Mapping as ORM;
use Symfony\Component\Validator\Constraints as Assert;

/**
 * @ORM\Entity
 */
class Acteur
{
    /**
     * @ORM\GeneratedValue
     * @ORM\Id
     * @ORM\Column(type="integer")
     */
    private $id;
    
    /**
     * @ORM\Column(type="string",length="255")
     * @Assert\NotBlank()
     * @Assert\MinLength(3)
     */    
    private $nom;

    /**
     * @ORM\Column(type="string",length="255")
     * @Assert\NotBlank()
     * @Assert\MinLength(3)
     */    
    private $prenom;

    /**
     * @ORM\Column(type="date")
     * @Assert\NotBlank()
     */    
    private $dateNaissance;

    /**
     * @ORM\Column(type="string",length="1")
     * @Assert\NotBlank()
     * @Assert\Choice(choices = {"M", "F"})
     */    
    private $sexe;
}
Fichier Film.php
Sélectionnez

<?php
namespace MyApp\FilmothequeBundle\Entity;
use Doctrine\ORM\Mapping as ORM;
use Symfony\Component\Validator\Constraints as Assert;

/**
 * @ORM\Entity
 */
class Film
{
    /**
     * @ORM\GeneratedValue
     * @ORM\Id
     * @ORM\Column(type="integer")
     */
    private $id;
    
    /**
     * @ORM\Column(type="string",length="255")
     * @Assert\NotBlank()
     * @Assert\MinLength(3)
     */    
    private $titre;

    /**
     * @ORM\Column(type="string",length="500")
     */    
    private $description;

    /**
     * @ORM\ManyToOne(targetEntity="Categorie")
     * @Assert\NotBlank()
     */    
    private $categorie;

    /**
     * @ORM\ManyToMany(targetEntity="Acteur")
     */    
    private $acteurs;
}

Une fois ces fichiers créés, nous allons utiliser la console pour générer automatiquement les accesseurs, c'est-à-dire les fonctions set() et get() très souvent utilisées en programmation orientée objet. Nous pourrions le faire à la main, mais Symfony2 propose de le faire automatiquement, en quelques secondes...

Ouvrez tout d'abord le fichier Symfony2/app/config/config.yml et vérifiez que le paramètre auto_mapping a bien pour valeur true :

 
Sélectionnez

    orm:
        auto_generate_proxy_classes: %kernel.debug%
        auto_mapping: true

Puis ouvrez la console et tapez la commande suivante : php app/console doctrine:generate:entities MyApp.

De nouveaux fichiers d'entités sont alors générés. Ils contiennent l'ensemble des fonctions set() et get() nécessaires au bon fonctionnement de l'application. Les anciens fichiers sont pour leur part renommés avec le suffixe "~" (Acteur.php~, Categorie.php~ et Film.php~), ce qui vous permettra de récupérer les méthodes que vous auriez pu déjà écrire. Vous pouvez ensuite supprimer ces trois fichiers temporaires (ceux avec le suffixe "~"), ils ne serviront plus.

En fait, ces entités vont permettre de créer automatiquement les tables de la base de données. Pas besoin d'écrire de code SQL ni d'utiliser un logiciel spécifique ! Tout cela sera fait automatiquement grâce à Doctrine et les commentaires @ORM... qui définissent le type de champ. Les relations entre les entités, comme par exemple le fait qu'un film appartient à une catégorie, sont gérées par le commentaire "ManyToOne". Les relations multiples, comme le fait qu'un acteur peut jouer dans plusieurs films, sont décrites par le commentaire "ManyToMany".

Les commentaires de type @Assert... seront quant à eux utilisés lors de la soumission des formulaires, pour indiquer que tel ou tel champ ne doit pas être vide ou doit contenir au minimum trois caractères.

Il est donc important de bien définir vos entités et les commentaires associés. Je vous invite à lire la documentation de Symfony et de Doctrine pour avoir plus de détails et obtenir la liste exhaustive des valeurs @ORM et @Assert possibles.

VII. Création de la base de données et des tables

Jusqu'à présent, nous avons décrit notre application et nos entités, sans parler réellement de base de données. En effet, la présence de Doctrine dans Symfony2 permet d'omettre cette notion, et de nous intéresser à des objets plutôt qu'à des tables de base de données. Ainsi, nous pourrions très bien stocker nos films et acteurs dans des fichiers XML, dans une base SQLite ou MySQL, sans que cela ne change quoi que ce soit au code PHP que nous allons écrire. Doctrine s'occupe de faire l'interface avec la base de données et de l'interroger, ce qui nous permet d'utiliser uniquement des variables et des fonctions plutôt que d'écrire des requêtes SQL.

VII-A. Configurons notre base de données

  • Ouvrez le fichier Symfony2/app/config/parameters.ini.
  • Donnez le nom "filmotheque" à la base et choisissez le type pdo_mysql pour utiliser une base MySQL.
  • Modifiez le code secret qui sera utilisé pour protéger votre application des attaques XSS.
 
Sélectionnez

[parameters]
    database_driver   = pdo_mysql
    database_host     = localhost
    database_port     = 
    database_name     = filmotheque
    database_user     = root
    database_password =

    mailer_transport  = smtp
    mailer_host       = localhost
    mailer_user       =
    mailer_password   =

    locale            = fr

    secret            = 16b10f9d2e7885152d41ea6175886563a

À noter que vous pouvez également utiliser l'assistant de configuration intégré dans Symfony2 en vous rendant à l'adresse : http://localhost/Symfony2/web/app_dev.php/_configurator/.

VII-B. Création de la base

  • Ouvrez votre console.
  • Tapez la commande : php app/console doctrine:database:create.
  • Le message "Created database for connection named filmotheque" devrait s'afficher.
Image non disponible

VII-C. Création des tables

  • Ouvrez la console.
  • Tapez la commande : php app/console doctrine:schema:create.
  • Le message "Database schema successfully created" devrait s'afficher.
Image non disponible

Vous pouvez vérifier que les tables ont été créées correctement (avec phpMyAdmin par exemple). Les noms de champ sont ceux que nous avons définis pour nos entités.

Si vous souhaitez ajouter une nouvelle entité ou avez effectué des modifications pour une entité (par exemple pour ajouter la date de sortie du film), alors il faudra mettre à jour les tables grâce à la commande : php app/console doctrine:schema:update.

Notre base de données est créée, nos tables aussi, voyons comment enregistrer une première donnée.

VII-D. Enregistrement d'une première donnée

Plutôt que d'effectuer une requête INSERT INTO..., nous allons utiliser la puissance de Symfony2 et de Doctrine pour ajouter des catégories de film.

  • Ouvrez le fichier MyApp\Filmotheque\Controller\DefaultController.php.
  • En haut du fichier, remplacez les lignes par :
 
Sélectionnez

namespace MyApp\FilmothequeBundle\Controller;

use Symfony\Component\DependencyInjection\ContainerAware,
       Symfony\Component\HttpFoundation\RedirectResponse;
use MyApp\FilmothequeBundle\Entity\Categorie;

class DefaultController extends ContainerAware 
  • Puis remplacez la fonction indexAction() par le code suivant :
 
Sélectionnez

public function indexAction() {
  $em = $this->container->get('doctrine')->getEntityManager();

  $categorie1 = new Categorie();
  $categorie1->setNom('Comédie');
  $em->persist($categorie1);

  $categorie2 = new Categorie();
  $categorie2->setNom('Science-fiction');
  $em->persist($categorie2);

  $em->flush();

  $message = 'Catégories créées avec succès';

  return $this->container->get('templating')->renderResponse('MyAppFilmothequeBundle:Default:index.html.twig',
    array('message' => $message)
  );
}
  • Ouvrez votre navigateur et rendez-vous sur la page http://localhost/Symfony2/web/app_dev.php/myapp/.
  • Vérifiez dans votre base de données que les deux catégories ont bien été créées.
  • Pour éviter de créer ces catégories chaque fois que vous accédez à cette URL, vous pouvez mettre la ligne $em->flush(); en commentaire ou bien renommer la fonction indexAction() pour enregistrerCategorie().

VIII. Les templates Twig

Jusqu'à présent nous avons vu un peu de code PHP, un peu de fichiers de configuration, quelques commandes de la console mais nous n'avons pas encore réfléchi à l'affichage et la mise en page des données. Symfony2 intègre le moteur de template Twig que nous avons présenté un peu plus tôt. Vous avez peut-être l'habitude d'afficher vos variables PHP au milieu de votre code HTML comme ceci :

 
Sélectionnez

<p class="date"><?php echo $madate; ?></p>

Twig permet de simplifier cette écriture :

 
Sélectionnez

<p class="date">{{ madate }}</p>

Et si nous souhaitons afficher la date dans un format spécifique, pas besoin de code PHP :

 
Sélectionnez

<p class="date">{{ madate|date("d/m/Y") }}</p>

VIII-A. Création d'un premier template

Nous allons lister les catégories que nous avons créées précédemment.

  • Ouvrez le fichier MyApp\Filmotheque\Controller\DefaultController.php.
  • Remplacez la fonction indexAction() par :
 
Sélectionnez

public function indexAction()
{
	$em = $this->container->get('doctrine')->getEntityManager();
	$categories = $em->getRepository('MyAppFilmothequeBundle:Categorie')->findAll();

	return $this->container->get('templating')->renderResponse('MyAppFilmothequeBundle:Default:index.html.twig',array(
		 'categories' => $categories)
	);
}
  • Ouvrez ensuite le fichier MyApp\Filmotheque\Resources\views\Default\index.html.twig
  • Tapez le code suivant
 
Sélectionnez

<html>
	<body>
		<h1>Liste des catégories</h1>
		{% for cat in categories %}
			<p>{{ cat.nom }}</p>
		{% else %}
			<p>Aucune catégorie n'a été trouvée.</p>
		{% endfor %}
	</body>
</html>
Image non disponible

Comme vous pouvez le voir, la liaison entre le code PHP et le template twig s'effectue grâce à la fonction $this->container->get('templating')->renderResponse() dans laquelle nous définissons le fichier template utilisé et les variables à afficher.

Remarque : Si vous rencontrez des problèmes d'accentuation lors de l'affichage des catégories (exemple : lettre "é" remplacée par "?"), vérifiez que vos fichiers sont bien enregistrés au format UTF-8.

VIII-B. En savoir plus sur Twig

Twig est un outil très puissant et je vous invite à consulter sa documentation officielle pour découvrir toutes ses fonctionnalités : http://www.twig-project.orgTwig project.

Si vous ne souhaitez pas utiliser Twig, sachez qu'il est possible avec Symfony2 d'avoir de simples fichiers HTML et d'afficher les variables classiquement avec la fonction PHP echo.

IX. Symfony2 et les contrôleurs

Pour gérer les acteurs, nous allons utiliser un nouveau contrôleur. Il nous permettra d'afficher une liste d'acteurs, d'ajouter et de modifier des acteurs, ou bien d'en supprimer. Commençons donc par créer un nouveau fichier MyApp/FilmothequeBundle/Controller/ActeurController.php. Dans ce fichier, créons les différentes actions dont nous avons besoin :

 
Sélectionnez

<?php

namespace MyApp\FilmothequeBundle\Controller;

use Symfony\Component\DependencyInjection\ContainerAware;
use Symfony\Component\HttpFoundation\RedirectResponse;
use Symfony\Component\HttpKernel\Exception\NotFoundHttpException;
use MyApp\FilmothequeBundle\Entity\Acteur;
//use MyApp\FilmothequeBundle\Form\ActeurForm;

class ActeurController extends ContainerAware
{
    public function listerAction()
    {
	return $this->container->get('templating')->renderResponse(
'MyAppFilmothequeBundle:Acteur:lister.html.twig');
    }
    
    public function ajouterAction()
    {
	return $this->container->get('templating')->renderResponse(
'MyAppFilmothequeBundle:Acteur:ajouter.html.twig');
    }

    public function modifierAction($id)
    {
	return $this->container->get('templating')->renderResponse(
'MyAppFilmothequeBundle:Acteur:modifier.html.twig');
    }

    public function supprimerAction($id)
    {
	return $this->container->get('templating')->renderResponse(
'MyAppFilmothequeBundle:Acteur:supprimer.html.twig');
    }
}

Dans Symfony2, les actions peuvent avoir des paramètres. Ces paramètres proviennent des URL et des routes que nous allons définir juste après. De plus, toutes les actions d'un contrôleur se doivent de renvoyer vers une page. C'est pourquoi il est nécessaire d'utiliser renderResponse(). Il est également possible de faire une redirection comme nous le verrons plus tard.

N'oubliez pas de créer les différents fichiers templates twig définis dans le contrôleur ActeurController.php. Placez-les dans le dossier /Resources/views/Acteur/.

Relions maintenant chacune de ses actions à une URL. Pour cela ouvrez le fichier MyApp/FilmothequeBundle/Resources/config/routing.yml et ajoutez à la suite :

 
Sélectionnez

myapp_acteur_lister:
  pattern: /acteur/
  defaults: { _controller: MyAppFilmothequeBundle:Acteur:lister }
myapp_acteur_ajouter:
  pattern: /acteur/ajouter
  defaults: { _controller: MyAppFilmothequeBundle:Acteur:ajouter }
myapp_acteur_modifier:
  pattern: /acteur/modifier/{id}
  defaults: { _controller: MyAppFilmothequeBundle:Acteur:modifier }
myapp_acteur_supprimer:
  pattern: /acteur/supprimer/{id}
  defaults: { _controller: MyAppFilmothequeBundle:Acteur:supprimer }

Vous noterez au passage :

  • qu'il est possible de passer des informations dynamiques dans l'URL : nous passerons l'identifiant d'un acteur pour le modifier ou le supprimer grâce à l'utilisation de l'expression {id}. Nous aurions pu utiliser le prénom avec {prenom}. L'id est alors récupéré dans les paramètres de l'action du contrôleur ;
  • que nous pourrions tout à fait utiliser des patterns d'URL différentes et par exemple, au lieu d'avoir /acteur/ajouter, nous aurions pu mettre /ajouter-acteur. Cette centralisation des URL permet de simplifier grandement leur maintenance ;
  • que la valeur de _controller correspond aux actions que nous avons définies précédemment dans ActeurController.php, mais sans le suffixe Action.

Pour tester que vous n'avez pas fait d'erreur jusqu'ici, rendez-vous sur la page : http://localhost/Symfony2/web/app_dev.php/myapp/acteur/. Si une page blanche s'affiche, c'est que tout s'est bien déroulé. Vous pouvez ajouter du texte dans le template views/Acteur/lister.html.twig pour compléter votre test.

X. Symfony2 et les formulaires

X-A. Création d'un premier formulaire

Nous allons maintenant nous atteler à gérer l'ajout des acteurs et nous avons donc besoin pour cela de créer un formulaire.

  • Créez le fichier Form/ActeurForm.php.
  • Insérez le code suivant :
 
Sélectionnez

<?php

namespace MyApp\FilmothequeBundle\Form;

use Symfony\Component\Form\AbstractType;
use Symfony\Component\Form\FormBuilder;

class ActeurForm extends AbstractType
{
    public function buildForm(FormBuilder $builder, array $options)
    {        
        $builder
            ->add('nom')
            ->add('prenom')
            ->add('dateNaissance', 'birthday')
            ->add('sexe', 'choice', array('choices' => array('F'=>'Féminin','M'=>'Masculin')))
        ;
    }
    
    public function getName()
    {
        return 'acteur';
    }    
}

Comme vous pouvez le voir, nous avons ajouté les différents champs dont nous avons besoin pour notre formulaire grâce à la fonction add(). Nous avons également nommé ce formulaire avec la fonction getName(). À aucun moment nous n'avons eu besoin d'écrire du code HTML pour insérer des champs de formulaire "input" ou "select", tout cela est géré automatiquement.

Il ne reste plus qu'à associer ce formulaire à notre action d'ajout et à l'afficher dans le template twig associé.

  • Dans le contrôleur ActeurController.php, décommentez la ligne :
 
Sélectionnez

use MyApp\FilmothequeBundle\Form\ActeurForm;
  • Puis modifiez la fonction ajouterAction() pour le code suivant :
 
Sélectionnez

public function ajouterAction()
{
  $acteur = new Acteur();
  $form = $this->container->get('form.factory')->create(new ActeurForm(), $acteur);

  return $this->container->get('templating')->renderResponse(
'MyAppFilmothequeBundle:Acteur:ajouter.html.twig',
  array(
    'form' => $form->createView(),
    'message' => ''
  ));
}
  • Ouvrez le fichier template Acteur/ajouter.html.twig.
  • Insérez le code suivant :
 
Sélectionnez

<h1>Ajouter un acteur</h1>

{% if message %}
<p>{{ message }}</p>
{% endif %}

<form action="" method="post" {{ form_enctype(form) }}>
    {{ form_widget(form) }}
    <input type="submit" />
</form>
<p><a href="{{ path('myapp_acteur_lister') }}">Retour à la liste des acteurs</a></p>

Rendez-vous sur la page http://localhost/Symfony2/web/app_dev.php/myapp/acteur/ajouter.

Le formulaire d'ajout d'acteur devrait s'afficher.

Image non disponible

Pour l'heure, le formulaire ne fait que s'afficher. Si vous essayez de saisir des valeurs et de soumettre le formulaire, aucune donnée n'est enregistrée en base de données. Cela va se faire en quelques lignes en modifiant l'action ajouterAction() pour :

 
Sélectionnez

public function ajouterAction()
{
  $message='';
  $acteur = new Acteur();
  $form = $this->container->get('form.factory')->create(new ActeurForm(), $acteur);

  $request = $this->container->get('request');

  if ($request->getMethod() == 'POST') 
  {
    $form->bindRequest($request);

    if ($form->isValid()) 
    {
      $em = $this->container->get('doctrine')->getEntityManager();
      $em->persist($acteur);
      $em->flush();
      $message='Acteur ajouté avec succès !';
    }
  }

  return $this->container->get('templating')->renderResponse(
'MyAppFilmothequeBundle:Acteur:ajouter.html.twig',
  array(
    'form' => $form->createView(),
    'message' => $message,
  ));
}

Vous remarquerez que nous n'avons vérifié aucun des champs soumis. Pourtant, si vous omettez le prénom de l'acteur, ou qu'il fait moins de trois caractères, un message d'erreur apparaîtra comme par magie... Si vous vous rappelez bien, lorsque nous avons créé les entités, nous avons inclus des commentaires de type @Assert. La validation des champs de formulaire s'effectue dès le départ lors de la définition des entités !

X-B. Le formulaire de modification

La modification des acteurs est très proche de l'ajout. La seule différence est qu'il faut récupérer les informations déjà stockées en base de données. Plutôt que d'avoir deux actions différentes, nous allons tout rassembler en une seule et même action "editer" :

Dans le fichier MyApp/FilmothequeBundle/Resources/config/routing.yml, remplacez les routes "ajouter" et "modifier" par :

 
Sélectionnez

myapp_acteur_ajouter:
  pattern: /acteur/ajouter
  defaults: { _controller: MyAppFilmothequeBundle:Acteur:editer }
myapp_acteur_modifier:
  pattern: /acteur/modifier/{id}
  defaults: { _controller: MyAppFilmothequeBundle:Acteur:editer }

Les deux routes vont désormais utiliser la même action "editer" que nous allons maintenant créer dans le contrôleur :

 
Sélectionnez

public function editerAction($id = null)
{
	$message='';
	$em = $this->container->get('doctrine')->getEntityManager();

	if (isset($id)) 
	{
		// modification d'un acteur existant : on recherche ses données
		$acteur = $em->find('MyAppFilmothequeBundle:Acteur', $id);

		if (!$acteur)
		{
			$message='Aucun acteur trouvé';
		}
	}
	else 
	{
		// ajout d'un nouvel acteur
		$acteur = new Acteur();
	}

	$form = $this->container->get('form.factory')->create(new ActeurForm(), $acteur);

	$request = $this->container->get('request');

	if ($request->getMethod() == 'POST') 
	{
    	  	$form->bindRequest($request);

	if ($form->isValid()) 
	{
		$em->persist($acteur);
		$em->flush();
		if (isset($id)) 
		{
			$message='Acteur modifié avec succès !';
		}
		else 
		{
			$message='Acteur ajouté avec succès !';
		}
	}
	}

	return $this->container->get('templating')->renderResponse(
'MyAppFilmothequeBundle:Acteur:editer.html.twig',
	array(
	'form' => $form->createView(),
	'message' => $message,
	));
}

Pensez à renommer le fichier template ajouter.html.twig pour editer.html.twig, sinon vous allez obtenir un beau message d'erreur !

Si vous obtenez tout de même un message d'erreur, il vous faut peut-être rafraîchir le cache de Symfony en tapant la commande php app/console cache:clear.

XI. Création d'une page web simple

Passons maintenant à la création de la liste des acteurs. Le principe reste le même : créer l'action "listerAction" et le template twig associé.

Insérez le code suivant dans le fichier ActeurController.php :

 
Sélectionnez

public function listerAction()
{        
	$em = $this->container->get('doctrine')->getEntityManager();

	$acteurs= $em->getRepository('MyAppFilmothequeBundle:Acteur')->findAll();

	return $this->container->get('templating')->renderResponse('MyAppFilmothequeBundle:Acteur:lister.html.twig', 
	array(
	'acteurs' => $acteurs
 	));
}
Fichier lister.html.twig
Sélectionnez

<h1>Liste des acteurs</h1>

<table>
{% for a in acteurs %}
	<tr>
		<td>{{ a.nom }}</td>
		<td>{{ a.prenom }}</td>
		<td>{{ a.dateNaissance|date('d/m/Y') }}</td>
		<td>{{ a.sexe }}</td>
		<td><a href="{{ path('myapp_acteur_modifier', { 'id': a.id }) }}">Modifier</a></td>
		<td><a href="{{ path('myapp_acteur_supprimer', { 'id': a.id }) }}">Supprimer</a></td>
	</tr>
{% else %}
	<tr><td>Aucun acteur n'a été trouvé.</td></tr>
{% endfor %}
</table>

<p><a href="{{ path('myapp_acteur_ajouter') }}">Ajouter un acteur</a><p>

Si vous avez ajouté quelques acteurs, voici le résultat que vous devriez obtenir :

Image non disponible

XII. Supprimer des données

La gestion des acteurs est presque terminée. Nous avons un formulaire d'ajout et de modification, ainsi que la liste des acteurs enregistrés. Il ne manque plus que la suppression qui va s'écrire en quelques lignes dans notre contrôleur :

 
Sélectionnez

public function supprimerAction($id)
{
  $em = $this->container->get('doctrine')->getEntityManager();
  $acteur = $em->find('MyAppFilmothequeBundle:Acteur', $id);
        
  if (!$acteur) 
  {
    throw new NotFoundHttpException("Acteur non trouvé");
  }
        
  $em->remove($acteur);
  $em->flush();        


  return new RedirectResponse($this->container->get('router')->generate('myapp_acteur_lister'));
}

Après avoir récupéré l'acteur et vérifié qu'il existait bien, nous le supprimons grâce à remove(). Puis, on redirige l'utilisateur vers la liste des acteurs.

Voilà, la gestion des acteurs est terminée. Depuis le début nous avons écrit assez peu de code PHP. Imaginez tout le code que vous auriez dû écrire pour faire la même chose sans Symfony2. C'est la grande force de ce framework : écrire le moins possible, ne pas se répéter, et avoir une organisation propre et logique.

XIII. À vous de jouer !

Saurez-vous finir notre application en réalisant la gestion des catégories et celles des films ? La démarche est identique à celle des acteurs... Un contrôleur, un formulaire, des fichiers Twig... À vous de jouer !

Pour les plus pressés, une des solutions possibles se trouve dans ce fichier : MyApp.zip.

Vous pourrez poursuivre votre apprentissage de Symfony2 avec la suite de ce tutoriel intitulée : Améliorez vos applications développées avec Symfony2.

XIV. Références

XV. Remerciement

Je tiens à remercier dourouc05, nathieb et creativecwx pour leurs conseils lors de la rédaction de ce tutoriel ainsi que ClaudeLELOUP pour sa relecture.